Jules Aubert

#include "jules_aubert.h"

Accueil > Voyage > Au carrefour des civilisations

Au carrefour des civilisations

dimanche 9 septembre 2018, par Jules


Premier jour à Harbin. La route pour aller de l’aéroport à la ville fait faire des sursauts au bus. On est loin de nos routes françaises, plates et entretenues.

Mes compétences parisiennes me permettent de ne pas criser devant la conduite chinoise. C’est un véritable parcours du combattant pour pouvoir traverser les rues.

Je passe près du fleuve Songhua, plus large que la Seine, des gens prennent le bateau pour se rendre chez eux.



Un peu plus loin, un groupe de danseurs traditionnels occupe une partie du passage. Ce ne sera pas le seul que je rencontrerai de ma balade.



Vente de feux d’artifice interdite

Changement de trajectoire, je prends une rue piétonne. Après plusieurs heures de marche, je ne suis toujours pas habitué aux regards forcés qu’on me lance. En même temps ils ne doivent pas souvent voir d’occidentaux, blonds qui plus est. Je dois être repérable de loin. Le plus drôle reste le regard des enfants, les yeux écarquillés face à l’étrangeté que je suis.



Je tombe sur de vieilles bâtisses, j’entre dans un passage menant à une simple cour. Du maïs accroché aux fenêtres, ce n’est pas banale.

Je fais une halte dans un restaurant, au balcon à l’étage. J’en profite pour boire un café... Les cafés parisiens me manquent soudainement après la première gorgée. Au moins, on y est tranquillement installé.

Je continue ma route et emprunte un parc pour rentrer. Un autre groupe de danseurs est au milieu d’une place. Je longe quelques minutes un chemin avant de sortir du parc et finalement rentrer.

Demain je sors l’appareil photo, il sera chargé et prêt à l’emploi. Je ne sais pas si j’enverrai les photos brutes sur le site. Les photos du téléphone prennent déjà pas mal de temps à se mettre en ligne.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.